L'offensive des forces irakiennes toujours à l'arrêt à Tikrit

le
0

BAGDAD, 14 mars (Reuters) - L'offensive des forces irakiennes et des milices chiites contre les combattants sunnites de l'Etat islamique à Tikrit a connu samedi une nouvelle journée de pause dans l'attente de renforts. Selon une source au sein du centre de commandement sur le théâtre des opérations, l'état-major a décidé de suspendre l'offensive le temps de se doter d'"un plan approprié" pour la suite des opérations. Contactée par téléphone près de la ville qui fut le fief de Saddam Hussein, cette source a ajouté que les forces irakiennes et les combattants chiites de la milice Hachid Chaabi (Mobilisation populaire) attendaient le renfort de "forces bien entraînées" dont on ignore les délais de déploiement. "Nous n'avons pas besoin de beaucoup de combattants, peut-être 1.000 ou 2.000 seulement. Nous avons besoin de personnels militaires et de soldats professionnels", a expliqué cette source. Après avoir progressé autour de Tikrit, une ville située à 160 km environ au nord-ouest de Bagdad le long du fleuve Tigre, tenue depuis juin 2014 par l'Etat islamique, les forces irakiennes et leurs alliés vont devoir engager à présent un combat de rue contre un adversaire qui a piégé de nombreux bâtiments et carrefours. L'offensive lancée au tout début du mois contre Tikrit est la plus importante opération engagée à ce jour par les forces irakiennes pour tenter de repousser les djihadistes de l'Etat islamique. Plus de 20.000 soldats et miliciens y participent. Ils ont repris des localités situées au nord et au sud de l'objectif et sont entrés mercredi dans la ville, dont une partie reste fermement tenue par l'Etat islamique. (Ahmed Rasheed; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant