L'offensive de charme de Rohani inquiète Israël

le
0
Les dirigeants israéliens, qui ont assisté impuissants à l'offensive de charme de Hassan Rohani, craignent plus que jamais de se trouver isolés dans leurs efforts pour freiner les ambitions nucléaires de Téhéran.

Benyamin Nétanyahou, qui doit rencontrer Barack Obama le 30 septembre avant de s'exprimer à la tribune des Nations unies, a jugé «cynique et totalement hypocrite» la posture conciliante adoptée par le nouveau président iranien. Il n'a pas davantage été convaincu par sa condamnation «de tout crime contre l'humanité, y compris les crimes nazis envers les Juifs», déplorant qu'il n'ait pas explicitement désavoué les dirigeants de son pays qui, par le passé, ont nié l'Holocauste.

Aux yeux de Benyamin Nétanyahou, Hassan Rohani est «un loup déguisé en agneau» qui cherche à desserrer, par d'apparentes concessions, l'étau des sanctions imposées à l'Iran sans pour autant renoncer à son programme nucléaire. Jeudi, le président Rohani a d'ailleurs montré ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant