L'offensive de charme d'Apple en Chine

le
0
Dans un  Apple store de Pékin le 18 Février 2016.
Dans un  Apple store de Pékin le 18 Février 2016.

Face à la vive concurrence des fabricants locaux de smartphones sur leur marché domestique, la firme de Cupertino redouble d’efforts pour s’imposer.

Pour séduire l’ex-empire du Milieu, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook – censuré en Chine – n’avait pas hésité, lors de son séjour dans le pays en mars, à braver la pollution pour faire un jogging dans les rues de Pékin.

Moins démonstratif, Tim Cook a pour sa part préféré venir avec un cadeau bien plus concret. En visite dans la capitale chinoise, mardi 16 août, le PDG d’Apple en a en profité pour annoncer l’ouverture prochaine du premier centre de recherche et développement (R&D) du groupe américain en République populaire.

Comme à son habitude, la firme californienne est restée discrète sur les détails du futur édifice, ne précisant ni son lieu d’implantation, ni le nombre d’employés qui seront amenés à y travailler. « Le centre ouvrira plus tard cette année et rassemblera nos ingénieurs et nos équipes opérationnelles en Chine », a toutefois précisé l’entreprise.

Un marché stratégique Apple est d’ores et déjà bien implanté en Chine, où il dispose aujourd’hui d’une quarantaine de sites, soit deux fois plus en l’espace de cinq ans. Le groupe, dont les dépenses en R&D ont par ailleurs quadruplé ces cinq dernières, profitera de ces nouveaux locaux pour consolider sa présence sur un marché clé.

La deuxième économie mondiale est en effet stratégique pour Apple, puisqu’elle représente le deuxième plus gros marché de la marque après les Etats-Unis en termes de chiffre d’affaires. Tim Cook ne ménage d’ailleurs pas ses efforts en direction du pays. Le PDG s’était déjà dépl...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant