L'OFCE souligne les mauvais choix de François Hollande en début de mandat

le
1

(AOF) - La hausse des prélèvements obligatoires, tant sur les entreprises que sur les ménages, n’était pas compatible avec une baisse du chômage au cours de la première moitié du mandat de François Hollande, estime l'Observatoire français des conjonctures économiques dans un bilan du quinquennat publié aujourd’hui. Selon le président de l'OFCE, Xavier Ragot, une augmentation moins forte des prélèvements aurait permis une augmentation du PIB et de l’emploi sans déboucher sur l’importante hausse du chômage que la France a connue.

Selon les prévisions de l'OFCE, sur l'ensemble du quinquennat, le chômage au sens du Bureau international du travail augmenterait d'environ 100 000 personnes malgré 720 000 créations d'emplois, du fait de l'insuffisance de la croissance conjuguée à la hausse de la population active.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    Il a tout fait à l'envers et il a tout faux sur toute la ligne. Pouvait-on faire pire?