L'odieux business canin de Nicolas Vanier

le
2
Parmi les 61 chiens, certains ont été pris en charge par des mushers, d'autres seront accueillis au refuge Eden Valley et 16 bêtes sont en attente de placement à la SPA.
Parmi les 61 chiens, certains ont été pris en charge par des mushers, d'autres seront accueillis au refuge Eden Valley et 16 bêtes sont en attente de placement à la SPA.

"Voir des animaux dans cet état, c'est lamentable." Le cri de colère de Pascale Laroche est éloquent. Vendredi dernier, elle a accueilli dans son refuge Eden Valley dix chiens de traîneau qui vivaient dans le camp de l'explorateur Nicolas Vanier à Vassieux-en-Vercors, dans la Drôme. Les photographies parlent d'elles-mêmes : maigres, les chiens recueillis font peine à voir. "Ils sont pleins de puces et de vers. Ils ont la peau sur les os", fustige la directrice, qui les remet en forme. Le 7 juillet dernier, la direction départementale de la protection des populations (DDPP) a ordonné une procédure d'évacuation pour raisons de sécurité et d'hygiène. À de multiples reprises, des chiens avaient fugué et tué une trentaine de brebis. La DDPP avait déjà effectué un premier contrôle à la fin 2013. "Jugeant qu'aucuns travaux n'avaient été effectués, nous avons statué que le camp était non conforme", indique l'inspecteur de la DDPP chargé du dossier, Stéphane Klotz. Parmi les 61 chiens, certains ont été pris en charge par des mushers professionnels, d'autres seront accueillis au refuge pour chiens nordiques Eden Valley à 80 kilomètres de là, et 16 bêtes sont en attente de placement dans un refuge SPA. "Enfermés à longueur de journée" Depuis sa création en 2011, le camp est controversé. Si les élus locaux ont vu d'un bon oeil l'arrivée d'un personnage médiatique, les mushers - les conducteurs de traîneau - et les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • exmarot9 le dimanche 27 juil 2014 à 16:29

    ç carrément scandaleux, j'espère qu'il sera puni sévèrement, pauvres bêtes.

  • DADA40 le jeudi 24 juil 2014 à 13:04

    Il faut le condamner sévèrement pour tromperie. Encore un mec qui fait du fric sur le dos des autres et des animaux. J'espère que la SPA va se porter partie civile.