L'OCDE voit des signes d'inflexion de la croissance en zone euro

le
3
LES INDICATEURS DE L'OCDE
LES INDICATEURS DE L'OCDE

PARIS (Reuters) - La dynamique de la croissance reste globalement stable dans le monde mais montre des premiers signes d'inflexion positive en zone euro, tout particulièrement en Allemagne et en Espagne, a indiqué lundi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Les indicateurs composites avancés de l'OCDE, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité, signalent à l'inverse un infléchissement au Royaume-Uni ainsi qu'en Russie, seule parmi ce cas dans les grandes économies émergentes.

L'indicateur global pour la zone OCDE est ressorti à 100,5 en décembre contre 100,4 un mois auparavant, signalant une dynamique de croissance stable. Le seuil de 100 correspond à la tendance à long terme de l'activité économique.

L'indicateur pour les seuls pays du G7 est inchangé pour le cinquième mois consécutif à 100,3, indiquant également une dynamique de croissance stable.

L'indicateur pour la zone euro, bien que stable à 100,6, montre des signes d'une inflexion positive, souligne l'OCDE.

C'est le cas notamment pour l'Allemagne (+0,1 point à 99,7) alors que la dynamique reste stable en France malgré la hausse de son indicateur (+0,1 à 100,4).

L'Italie (+0,1 à 101,0) retrouve aussi une dynamique stable.

L'infléchissement pour la Grande-Bretagne se confirme (-0,1 point à 100,2) pour le cinquième mois consécutif et signale un ralentissement de la croissance.

La dynamique de croissance reste en revanche stable aux Etats-Unis (100,4) comme au Japon (99,8).

Chez les grands émergents, la stabilité prévaut au Brésil (99,3)et en Chine (+0,2 à 99,3) alors que la croissance se consolide en Inde (+0,1 à 99,4).

La situation se dégrade en revanche en Russie (-0,6 à 99,4, un plus bas depuis octobre 2013).

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LERINS le lundi 9 fév 2015 à 13:44

    Pour que l'inflexion positive de la croissance vue par l'OCDE ne soit pas un mirage comme l'inversion de la courbe du chômage en France, il serait grand temps d'en finir avec l'asphyxie fiscale pour stimuler au maximum les investissements privés sainement autofinancés. En adoptant sans tarder le principe fiscal d'exonération de la production décrit dans le blog intitulé : REMBOURSER LA DETTE PUBLIQUE SANS APPAUVRIR LES CITOYENS.

  • oisif le lundi 9 fév 2015 à 13:40

    ça y est c'est Hollande qui a hacké le site de l'OCDE

  • d.e.s.t. le lundi 9 fév 2015 à 13:37

    Anne, ma soeur Anne , ne vois-tu rien venir? je ne vois que la route qui poudroie et Hollande qui merdoie!