L'OCDE voit des signes d'infléchissement des grandes économies

le
2
INFLÉCHISSEMENT DANS LES GRANDES ÉCONOMIES ET STABILISATION DANS LES PAYS ÉMERGENTS, SELON L'OCDE
INFLÉCHISSEMENT DANS LES GRANDES ÉCONOMIES ET STABILISATION DANS LES PAYS ÉMERGENTS, SELON L'OCDE

PARIS (Reuters) - La croissance montre des signes d'infléchissement dans la plupart des grandes économies, même si la zone euro dans son ensemble s'oriente vers une croissance stable, selon les données publiées mardi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Les indicateurs composites avancés de l'OCDE, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité, reflètent des signes de stabilisation en Chine mais indiquent qu'un infléchissement de la croissance est en vue pour le Brésil et la Russie.

L'indicateur global pour la zone OCDE s'est établi à 99,6 en janvier, reculant de 0,1 point pour le troisième mois consécutif. Cette évolution reflète des signes d'infléchissement de la croissance, même si l'indicateur reste proche du seuil de 100 reflétant la tendance à long terme de l'activité économique.

L'indicateur pour les seuls pays du G7 enregistre sa quatrième baisse mensuelle consécutive et s'inscrit à 99,4 (-0,1 point), indiquant un infléchissement de la croissance.

Un infléchissement de la croissance est attendu au Royaume-Uni (-0,1 à 99,1), aux Etats-Unis (-0,1 à 98,9), au Canada (-0,1 à 99,1) et au Japon (-0,1 à 99,5).

Des signes d'infléchissement apparaissent aussi en Allemagne (-0,1 à 99,8).

L'indicateur de la zone euro dans son ensemble suggère une croissance stable (100,5 après 100,6 en décembre), avec en vue une stabilisation de la croissance en France (à 100,9 pour le deuxième mois consécutif) et une croissance stable en Italie (à 100,1 pour le troisième mois consécutif).

Dans les pays émergents, l'OCDE évoque des perspectives inchangées pour la Chine par rapport à la précédente livraison de ses indicateurs, avec des premiers signes de stabilisation (-0,1 à 97,6).

Les indicateurs signalent un infléchissement de la croissance marqué en Russie (-0,4 à 98,0), un peu moins fort au Brésil (-0,1 à 97,7).

En revanche, l'Inde se distingue avec une stabilisation de sa croissance (+0,1 à 100,1).

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4815839 le mardi 8 mar 2016 à 12:58

    La marge d'erreur sur de tels indicateurs est bien supérieure à 0.1 point La finalité de tels rapports n'est elle pas de justifier leur job avant tout

  • d.e.s.t. le mardi 8 mar 2016 à 12:49

    Infléchissement en Russie? pas la peine d'être surdoué ( il n'y en a pas à gôche, sauf Macron) pour s'en apercevoir!