L'OCDE décerne un satisfecit aux réformes de Hollande

le
3

(Actualisé avec citations de Hollande) PARIS, 17 octobre (Reuters) - Les réformes engagées ou annoncées par le gouvernement français pourraient apporter de 0,3 à 0,4 point de croissance supplémentaire à la France chaque année, un bonus bienvenu au moment où son économie stagne, estime l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économiques). L'estimation est contenue dans un rapport remis vendredi à François Hollande et qui vient à point nommé au moment où Paris, en délicatesse avec ses partenaires européens pour le dérapage de ses déficits, veut les convaincre de sa volonté de mener à bien des réformes favorables à la croissance. "L'OCDE vient de faire un exercice difficile qui est d'évaluer quel est l'impact de ces réformes, je prends ces chiffres avec beaucoup de prudence même s'ils donnent un sens à ce que nous faisons", a déclaré le président français, lors d'une conférence de presse au siège de l'OCDE. "C'est vrai que grâce à ces réformes, celles qui ont été engagées, celles qui ont été annoncées, nous pouvons faire plus de croissance", a ajouté François Hollande qui a cependant prévenu qu'il faudrait attendre de nombreuses années pour en recueillir les fruits. Le chef de l'Etat a remercié le patron de l'OCDE Angel Gurria d'avoir rappelé les forces d'une économie française souvent donnée moribonde par ses détracteurs. "Vous avez bien voulu rappeler les atouts de l'économie française, je préfère toujours que cela soit d'autres qui le fassent", a dit François Hollande. Il a ensuite rejoint Christine Lagarde, la directrice du Fonds monétaire international ainsi que les dirigeants de la Banque mondiale, de l'Organisation internationale du travail et l'Organisation mondiale du Commerce pour une séance de travail consacrée aux réformes françaises. Pour l'OCDE, François Hollande doit aller au bout de la politique de l'offre lancée à la suite de la publication du rapport de l'industriel Louis Gallois à l'automne 2012 pour redresser la compétitivité des entreprises françaises. METTRE EN OEUVRE LE PACTE DE RESPONSABILITE Pour que les gains de croissance attendus des réformes se matérialisent, l'OCDE juge nécessaire que soient "pleinement mises en œuvre les mesures du Pacte de responsabilité et de solidarité", avec ses baisses de charges et de fiscalité pour les entreprises qui ne font pas l'unanimité dans les rangs de la majorité socialiste. L'organisation prend en compte également les réformes à peine engagées (simplification administrative, fiscalité et organisation territoriale) ainsi que les mesures envisagées dans le projet de loi pour l'activité à peine esquissé cette semaine par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, comme la réforme des professions réglementées. ID:nL6N0SA4U2 Elle cite encore des "réductions de barrières réglementaires à la concurrence dans les industries de réseaux (gaz et électricité)", un domaine où le gouvernement socialiste a jusqu'ici peu agi, les dernières réformes du secteur remontant à 2007. Leurs effets combinés pourraient, selon l'OCDE, augmenter la croissance potentielle de la France de l'ordre de 0,3 point de PIB par an sur cinq ans et de près de 0,4 points sur dix ans. "Cette augmentation de la croissance se fera en partie à travers une augmentation de l'emploi", estiment les experts de l'organisation. Le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), avec son impact sur le coût du travail, représente à lui seul un tiers de l'impact attendu sur les cinq prochaines années. L'OCDE pousse aussi la France à aller plus loin dans les réformes structurelles en évoquant des thèmes sur lesquels elle insiste de longue date, comme la nécessité de continuer à "réduire le dualisme du marché du travail, rééquilibrer le financement du système de retraite et rationaliser la dépense publique". (Yann Le Guernigou avec Julien Ponthus)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 18 oct 2014 à 11:22

    A l'OCDE, il y a un ramassis de cousinages sur plus de dix générations ???:-)))

  • M4484897 le samedi 18 oct 2014 à 09:25

    y'a qui à l'ocde ? Moscovici? Sapin? ou des parents de l'un d'eux?

  • lsleleu le samedi 18 oct 2014 à 01:25

    ..... Pourraient apporter ......DE toutes les manière la politique de l'offre avec un demande nulle parce que pas de pouvoir d'achat ça va pas durer aussi longtemps que les impôts

Partenaires Taux