L'Occident ne doit pas écarter une aide militaire à Kiev-Breedlove

le
2

MUNICH, 7 février (Reuters) - L'Occident ne doit pas exclure une option militaire en Ukraine, sous la forme de livraisons d'armes et de matériel plutôt que d'un envoi de troupes, a déclaré samedi le commandant en chef de l'Otan, le général Philip Breedlove. Il a jugé par ailleurs "totalement inacceptables" les propositions du président russe Vladimir Poutine pour l'est de l'Ukraine, en proie depuis près d'un an à un conflit séparatiste. "Je ne pense pas que nous devions écarter l'option militaire", a dit le général américain à la Conférence de Munich sur la sécurité, en s'adressant à un groupe de journalistes qui lui demandaient s'il était partisan de la livraison d'armes défensives à l'armée ukrainienne. "Il n'est pas question d'envoyer des troupes au sol", a-t-il assuré. (Adrian Croft; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le samedi 7 fév 2015 à 11:34

    Ces messieurs de l'OTAN se rendent compte que l'Ukraine c'est pas la Serbie. Lors de l'invasion de ce pays par l'Otan, ils dirigeaient les opérations de leur fauteuil. Avec les Russes c'est pas la même chose, Bruxelles n'est pas loin et une petite bombe sur leur quartier général !!!!!

  • viagratu le samedi 7 fév 2015 à 10:26

    il est clair que la position de l'OTAN est pro-guerre contre la,position des pays de la grande europe en recherche de solutions de paix.