L'Occident désemparé face à l?État islamique

le
0
Le Premier ministre irakien Hayda al-Abadi pose en compagine du ministère français des Affaires étrangères Laurent Fabius et du Secrétaire d'État adjoint Antony J. Blinken à l'occasion de la réunion de la coalition internationale contre l'EI à Paris.
Le Premier ministre irakien Hayda al-Abadi pose en compagine du ministère français des Affaires étrangères Laurent Fabius et du Secrétaire d'État adjoint Antony J. Blinken à l'occasion de la réunion de la coalition internationale contre l'EI à Paris.

Les 4 000 frappes de la coalition internationale depuis dix mois ne sont pas venues à bout de l?organisation État islamique (EI). Au contraire, que ce soit en Irak ou en Syrie, où l'EI a établi son "califat" autoproclamé en juin 2014, l'organisation progresse. Le 17 mai, elle s'est emparée de la ville irakienne de Ramadi, achevant son emprise sur la province d'Al-Anbar, la plus grande du pays. De l'autre côté de la frontière désormais effacée, en Syrie, les djihadistes contrôlent désormais près de la moitié du territoire, après avoir repoussé l'armée syrienne dans le centre de la Syrie et en avançant face aux rebelles dans le Nord.

"Je pense que c'est un échec de la communauté internationale", a lancé mardi le Premier ministre irakien Haidar al-Abadi. "Nous sommes aujourd'hui dans un schéma de cafouillage total avec une coalition hétéroclite sans objectif défini et déconnectée de la réalité", fustige la chercheuse Myriam Benraad*, spécialiste de l'Irak au Ceri-Sciences Po et à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman Iremam-CNRS.

Pour corriger le tir, 22 des 64 membres de la coalition internationale anti-EI se

réunissent ce mardi à Paris, six mois après une première conférence à Londres. "Il n?y aura pas de remise en cause de l?intervention de la coalition", confie pourtant une source diplomatique française. "Nous allons rester sur une logique de frappes aériennes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant