« L'obsession de Teddy, c'est qu'on me vole ! »

le
0
« L'obsession de Teddy, c'est qu'on me vole ! »
« L'obsession de Teddy, c'est qu'on me vole ! »

« À un moment, j'ai cru que j'étais en train de rêver. Ce samedi matin, je me suis réveillée entre les mains d'un petit garçon ! La veille, je me trimbalais pourtant au cou d'un colosse de plus de 2 m et voilà que moi, la médaille de Teddy Riner, je me retrouve tripotée par un môme haut comme trois pommes.

» Il paraît qu'il s'appelle Eden et qu'il est le fils de mon propriétaire. Selon Teddy, Eden ne comprend pas vraiment qui je suis. A 2 ans, il est trop jeune pour se rendre compte. Depuis qu'il est né, il a pourtant vu son papa prendre un énorme sac pour aller à l'entraînement chaque matin. Souvent, aussi, son papa s'absente pendant plusieurs jours pour aller affronter les meilleurs judokas à travers le monde.

» C'est qu'il en a fait des sacrifices, mon nouveau boss ! Beaucoup de stress, de détermination et de sueur, qu'il n'arrête pas de me répéter depuis vendredi. Il est drôle, Teddy ! Il est grand, il est fort et pourtant il a peur que quelqu'un vienne me prendre. Tiens, hier, le temps d'une interview à la télé, il m'avait confiée à son préparateur physique. Des inconnus se sont approchés de moi, Teddy n'arrêtait pas de me regarder avec ses gros yeux, il avait l'air inquiet. Face au journaliste, il n'était pas vraiment concentré.

» L'obsession de Teddy, c'est qu'on me vole ! Lorsqu'il est allé prendre son petit déj, il n'a pas voulu que je reste toute seule dans la chambre. Il m'a enfouie au fond de sa poche et on a filé prendre un café. On est ensuite allés faire un tour au bord de la piscine. J'ai été un peu secouée, alors que j'avais passé la nuit sur le coin d'un lit douillet, tout près de Teddy.

» Douillet, tiens, le mot me dit quelque chose. Mon propriétaire m'a parlé d'un certain David Douillet. Il paraît qu'il a des médailles qui brillent autant que moi. Lui aussi les a gagnées aux JO. Mais il y a longtemps. Teddy ne les a encore jamais vues mais il aimerait bien les zieuter, pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant