L'observatoire des arbitres

le
0
L'observatoire des arbitres
L'observatoire des arbitres

Monaco-Nice n'a pas mis l'arbitrage français du week-end dans de beaux draps alors que Tony Chapron a engrangé quelques cartons à son actif, mais moins que d'habitude.

  • L'arbitre du week-end : Ruddy Buquet (Monaco-Nice 0-1)
    Sans doute surpris par la présence d'une foule digne de ce nom en Principauté (environ 9 000 spectateurs !), Ruddy Buquet s'est laissé aller à une certaine euphorie au fil des minutes de ce derby du Sud-Est. Excellent en première période, intervenant de nombreuses fois en toute légitimité, il a perdu le contrôle des hostilités, au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient. Avec, d'un côté, des locaux qui évoluaient tels des sénateurs, face à des Niçois morts de faim, la consommation d'une barre énergétique n'eut pas été de trop à la pause.

    Imperturbable face aux attaquants monégasques, il a préféré croire en la bonne foi de Jordan Amavi, coupable malgré tout d'une faute sur Berbatov. Pas de penalty, encore moins d'égalisation de Ferreira Carrasco, car il s'est fait convaincre par son assistant d'un hors-jeu de position du mal-aimé Bulgare. Buquet a maintenu sa médiocrité jusqu'au terme, en laissant jouer après deux attentats en règle, un de chaque côté. À la fin, Monaco pouvait certes déplorer l'arbitrage, à l'image de son entraîneur Jardim, remettant en cause tout un système qui s'acharne en sa défaveur, mais la défaite face à Nice semblait assez logique.

  • Les 5 faits marquants du week-end
    1. Samassa fait peur à Kalt (Montpellier – Guingamp 2-1)
    Vexé de la tournure des événements, Samassa a complètement pété les plombs en fin de match. Ainsi, et il risque de le payer cher en commission, il a osé poser son crâne avec véhémence sur celui de M. Philippe Kalt. Ce dernier, qui était terrorisé, a galéré pour retrouver ses cartons, d'autant plus qu'Angoua ne l'a pas aidé sur le coup. Rouge direct, on ne touche pas à l'arbitre, même si le goût amer de la défaite ne passe pas.

    2. Lesage enfonce Lorient (Lorient – Évian 0- 2)
    M. Lesage a passé une soirée assez tranquille. Le sort du match était déjà bien acté lors de la 93e minute de ce match des mal-classés entre Lorient et Évian. Vu que les visiteurs avaient bien pris le taureau par les cornes et qu'ils avaient su se mettre à l'abri en deuxième mi-temps, le croche-patte de Wesloub a terni la bien pâle copie d'ensemble, fournie au Moustoir. Le Merlu a craqué en fauchant Nielsen à quelques secondes du terme, comme un aveu de faiblesse, envoyé à son......

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant