L'obligation convertible, placement miracle ?

le
0
DR
DR
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.?On connaît la chanson. Néanmoins, le beau parcours des obligations convertibles cotées sur les marchés comme la nette progression des valeurs liquidatives des sicav et fonds communs investis dans ces titres hybrides laissent songeur : «His­toriquement, les variations des cours des convertibles ont été plus proches de celles des actions que des obligations», constate Antony Vallee, gérant du fonds JPMorgan Global Convertibles.? De fait, depuis 1998, la comparaison de l'indice Exane Europe, composé d'obligations convertibles, avec l'indice Stoxx 600 (actions de grands groupes cotés, dividendes inclus) se passe de commentaires (voir le graphi­que) : «Sur le long terme, les convertibles peuvent offrir une performance attrayante avec moins de volatilité que les actions», confirme Tristan Gruet, gérant du fonds Allianz Convertible Bond.?Et dans notre sélection de fonds (voir tableau), les performances annualisées sur longue période inspirent le respect : Aviva Convertibles ou Schroder ISF Global Convertible Bond affichent des rendements de près de 9%?l'an sur ces cinq dernières années et UBS Convertible Bond de près de 11% ! Sur des périodes de dix ans, il n'est pas rare d'observer des fonds de convertibles offrant un rendement de 5 à 6% l'an.? (lerevenu.com) - Deux moteurs en marche Comment s'explique le retour en grâce des obligations convertibles, ces placements associant

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant