L'objectif du désarmement nucléaire réaffirmé à Washington

le
0
    WASHINGTON, 2 avril (Reuters) - La cinquantaine de 
dirigeants réunis à Washington pour assister à un sommet sur la 
sécurité nucléaire ont réaffirmé leur engagement contre la 
prolifération des armes et du matériel nucléaire, annonce 
vendredi un communiqué. 
    Il reste encore beaucoup à faire pour empêcher des entités 
non-étatiques d'obtenir du matériel nucléaire, ajoute le 
communiqué. 
    "La menace d'un terrorisme nucléaire et radiologique reste 
l'un des plus défis à surmonter pour la sécurité internationale 
et la menace est en évolution constante." 
    Ce sommet intervient alors que certains observateurs 
redoutent que les combattants de l'organisation Etat islamique 
s'emparent de matériel nucléaire pour fabriquer une "bombe 
sale". 
    Selon le président Barack Obama, le risque de voir des 
terroristes mettre la main sur du matériel nucléaire demeure 
même si ce risque a été sensiblement réduit. 
    "Il ne fait aucun doute que si ces fous mettent un jour la 
main sur une bombe nucléaire ou sur du matériel nucléaire, ils 
l'utiliseront certainement pour tuer le plus de monde possible", 
a dit le président américain. 
    Il a notamment cité les groupes djihadistes comme l'Etat 
islamique (EI) ou Al Qaïda et a invité la communauté 
internationale à être vigilante et sans faiblesse face à cette 
menace. 
    Il a reconnu que des "progrès significatifs" avaient été 
réalisés pour contrôler le matériel nucléaire, rappelant que 102 
pays avaient ratifié le traité sur la protection du matériel 
nucléaire qui, a-t-il dit, doit entrer prochainement en vigueur. 
    "Nos nations ont fait en sorte qu'il est plus difficile pour 
les terroristes de mettre la main sur du matériel nucléaire. 
Nous avons réduit les risques de façon notable", a-t-il 
souligné. Toutefois, "la menace persiste et continue d'évoluer". 
 
 (Roberta Rampton et Matt Spetalnick, avec David Brunnstrom, 
Doina Chiacu, Patricia Zengerle, Jeff Mason et Timothy Gardne; 
Guy Kerivel et Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant