L'obésité se stabilise aux États-Unis

le
0
Les dernières statistiques révèlent que l'épidémie a atteint un palier. Toutefois, avec un tiers des adultes touchés et un enfant sur six, les effets risquent de se faire sentir encore longtemps.

L'obésité aux États-Unis ne recule pas, mais elle n'augmente pas non plus. C'est le constat des statistiques collectées auprès de 6000 adultes par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, qui ont été publiées dans le Journal of the American association mardi. En 2009 et 2010, le pays comptait toujours un adulte obèse sur trois (35,7%) et un enfant sur six (16,9%), soit à peu près le même niveau que pour la période 2003-2008. Une tendance plutôt encourageante selon les experts, pour qui l'épidémie pourrait avoir atteint un palier après une forte progression dans les années 80 et 90.

«Ces données ne me surprennent pas vraiment, mais je trouve que c'est assez encourageant, au regard des efforts qui ont été faits», commente le Dr Youfa Wang, directeur du Centre Johns Hopkins pour l'obésité infantile à Baltimore, qui n'a pas participé aux travaux. «Il est certain que la population est mieux informée sur les conséquences de l'obésité sur la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant