L'obésité, facteur de risque d'Alzheimer

le
0
Une étude sur la souris pointe le rôle de l'obésité sur les lésions du cerveau.

Depuis quelques années, les chercheurs ont découvert que certains paramètres, comme l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le diabète, étaient des facteurs de risque associés à la maladie d'Alzheimer. Facteur causal ou seulement aggravant? La réponse n'est pas encore claire. Jusqu'à présent prévalait l'idée que ces risques agissaient par le biais d'une altération vasculaire du cerveau qui, combinée avec les lésions spécifiques d'Alzheimer, contribuait à une dégradation plus rapide de l'organe.

Or, l'équipe de Luc Buée (Inserm/Lille), et en particulier David Blum, vient de publier dans la revue Diabetes des résultats sur la souris montrant que l'obésité contribuait par elle-même à induire des lésions spécifiques de la maladie d'Alzheimer dans le cerveau. Des travaux qui, s'ils se confirment, pourraient indiquer une des voies à suivre pour la prévention. Ave...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant