L'IVG reste un acte fréquent en France

le
0
INFOGRAPHIE - Une femme sur trois a recours à l'IVG au cours de sa vie, mais la douleur physique reste mal prise en charge.

Après avoir légèrement augmenté entre le milieu des années 1990 et 2006, «le nombre d'interruption de grossesse s'est stabilisé autour de 210.000 IVG par an en métropole», selon les statistiques de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). En 2010, on comptait 225.000 IVG en France, dont 212.000 en métropole. La Drees note aussi que «l'évolution quasi parallèle du nombre d'IVG et du nombre de naissance observée depuis vingt ans se poursuit, traduisant une relative stabilité de la propension à interrompre une grossesse sur cette période».

Une stabilité qui ne doit pas cacher la relative fréquence de l'événement pour une femme donnée. On estime en effet, qu'une femme sur trois aura recours à l'IVG au cours de sa vie. L'Inspection générale des affaires sociales, dans un rapport d'octobre 2...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant