L'Italien Bonomi n'exclut pas une contre-offre sur Club Med

le
0
L'ITALIEN BONOMI SE RÉSERVE LE DROIT DE DÉPOSER UNE CONTRE-OFFRE SUR CLUB MED
L'ITALIEN BONOMI SE RÉSERVE LE DROIT DE DÉPOSER UNE CONTRE-OFFRE SUR CLUB MED

PARIS (Reuters) - Les fonds Strategic Holdings et Investindustrial de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi se sont réservés lundi la possibilité de déposer une offre de rachat sur Club Méditerranée, cible d'une OPA du fonds Ardian et du chinois Fosun.

Sommés vendredi par l'Autorité des marchés financiers (AMF) de clarifier leurs intentions sur le groupe de loisirs, les deux fonds ont aussi indiqué par voie de communiqués qu'ils contestaient la régularité de la demande du gendarme français des marchés financiers.

Face à la montée rampante d'Andrea Bonomi au capital de Club Med et aux informations contradictoires sur ses intentions, l'AMF a prolongé jusqu'au 6 juin la durée de l'OPA d'Ardian et Fosun et a exigé des clarifications de la part de l'homme d'affaires italien.

"La décision de l'AMF (...) contraint Investindustrial à décider d'engager les moyens nécessaires au lancement d'une éventuelle offre publique sur Club Méditerranée", fait savoir le fonds dans un communiqué.

Par cette démarche, Investindustrial veut ainsi éviter d'être bloqué pendant six mois avant de pouvoir déposer une contre-offre sur le groupe français, comme le prévoit la réglementation financière française.

"Strategic Holdings pourrait (...) envisager de s'associer à Investindustrial, en tant qu'actionnaire minoritaire dans une société d'acquisition qui pourrait être mise en place par Investindustrial", indique de son côté Strategic Holdings qui détient actuellement plus de 10% du Club Med.

(Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant