L'Italie traque ses retraités «escrocs»

le
0
La brigade financière italienne a démasqué 174 retraités qui vivaient aux crochets de l'État alors qu'ils résidaient en réalité à l'étranger.

173 propriétés, 56 terrains et 59 comptes bancaires saisis dans des villages de Calabre, dans le sud de l'Italie... La brigade financière italienne a employé les grands moyens ces derniers jours pour compenser les sommes allouées indûment (cinq millions d'euros) à des Italiens vivant essentiellement en Amérique du Sud, mais tous officiellement enregistrés comme résidents le long de la côte calabraise.

Un stratagème très simple qui permettait à ces 174 retraités de vivre aux crochets de l'État. Vivant en Argentine ou au Brésil, ils se faisaient complaisamment domicilier en Italie pour y bénéficier de ces fameuses allocations. De surcroît, ces retraités ne déclaraient aucun revenu. L'un d'entre eux, âgé de 69 ans, recevait régulièrement de l'argent, alors que pourtant, il n'avait été vu que quelques jours seulement dans la Botte ces dernières années.

Faux aveugles

Lors des investigations, le fisc italien a aussi identifié pêle-mêle des propriétaires

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant