L'Italie prête à combattre en Libye si nécessaire-ministre

le
0

ROME, 13 février (Reuters) - L'Italie serait prête à participer à une force des Nations unies pour lutter contre une "menace terroriste active" en Libye après les récentes avancées d'un groupe qui a fait allégeance à l'Etat islamique, a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères Paolo Gentiloni. Dans une interview à la chaîne de télévision SkyTG24, Paolo Gentiloni a déclaré que l'Italie soutenait les efforts de l'émissaire spécial des Nations unies, Bernardino Leon, qui cherche à amener à la table des négociations les parties en guerre dans l'ancienne colonie italienne. Mais, a-t-il ajouté, si les discussions devaient échouer, l'Italie "est prête à combattre, naturellement dans le cadre d'une mission internationale." "Nous ne pouvons acceptée l'idée qu'il y a une menace terroriste active à seulement quelques heures de l'Italie par bateau", a dit le ministre. La situation en Libye, déjà chaotique, "est en train de se détériorer", a dit le ministre. L'Italie, a-t-il dit, "ne peut pas sous-estimer la possibilité d'une attaque par les djihadistes de l'Etat islamique. Deux cargos et un bâtiment de la garde-côte italienne ont récupéré vendredi environ 700 migrants entassés dans plusieurs embarcations au large de la Libye, |ID:nL5N0VN54C] (Steve Scherer; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant