L'Italie, premier pays d'Europe à voter une «taxe Google»

le
0
Cette mesure doit forcer les géants du web à payer davantage d'impôts à l'État italien.

C'est une péripétie de plus dans les relations tumultueuses qu'entriennent Google et l'Europe. Les députés italiens ont voté vendredi une mesure qui doit contraindre le moteur de recherche américain et les autres géants du Web à vendre leurs espaces publicitaires par des intermédiaires italiens. Soutenue par le gouvernement d'Enrico Letta, la "taxe Google" entrera en vigueur le 1er janvier.

Lutter contre l'optimisation fiscale

Le but avoué de cette mesure est d'augmenter le montant des impôts versés par les grandes entreprises du web à l'État italien. La plupart d'entre elles ont recours à l'optimisation fiscale afin d'être moins imposées par leur pays d'accueil. Pour vendre ses publicités en Europe, Google passe par des intermédiaires situés dans des pays à un plus faible taux d'imposition. La majorité des annonceurs qui utilisent la plate-forme ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant