«L'Italie pourrait connaître une crise politique de longue durée»

le
0
Pour deux spécialistes de l'Italie, les mandats de Berlusconi resteront marqués par les affaires judiciaires et l'absence de réformes politiques. »Berlusconi démissionnera une fois les réformes votées

o Berlusconi est resté neuf ans au pouvoir (1994, 2001-2006 et à partir de 2008), ce qui est un record dans l'Italie moderne. Comment expliquer cette longévité ?

Berlusconi a su tirer profit de la faiblesse de la classe politique italienne, souligne deux spécialistes : «Berlusconi a succédé à des gouvernements catastrophiques. Lors de sa première accession au pouvoir en 1994, il arrivait après Bettino Craxi, qui était poursuivi par la justice et exilé en Tunisie. Il représentait un nouveau style, celui du self-made man, les gens espéraient qu'il serait différent et qu'il ne se laisserait pas corrompre, puisqu'il était déjà riche», explique Ernest Weibel, professeur honoraire à l'université de Neuchâtel.

Pour Hervé Rayner, enseignant-chercheur à l'université de Lausanne, Berlusconi a su mettre à profit ses ressources financières et ratisser très large : «Il possède une fortune personnelle estimée entre 5 et 15 milliards d'euros. Grâce à elle, il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant