L'Italie, pays solide, fera face après le départ de Renzi-Moscovici

le
0
    PARIS, 5 décembre (Reuters) - L'Italie est un pays solide 
qui saura faire face à la période d'incertitudes liée à la 
démission de Matteo Renzi après sa nette défaite lors du 
référendum sur son projet de réforme constitutionnelle, a 
déclaré lundi Pierre Moscovici. 
    Matteo Renzi a annoncé sa démission de la présidence du 
Conseil après son revers électoral lors du scrutin de dimanche, 
ce qui pourrait ouvrir une période d'instabilité politique en 
Italie, fragiliser davantage les banques italiennes et réveiller 
une nouvelle crise au sein de la zone euro.   
    "C'est un pays solide avec des autorités solides et j'ai 
tout à fait confiance dans l'Italie pour faire face à cette 
situation", a déclaré sur France 2 le commissaire européen aux 
Affaires économiques et monétaires.         
    "Il y a une instabilité politique mais le pays lui est 
extrêmement stable et c'est aussi une grande économie", a-t-il  
poursuivi.  
    Interrogé sur la position de la présidente du Front national 
Marine Le Pen, qui a qualifié le résultat du référendum italien 
de dimanche de désaveu pour l'Union européenne, Pierre Moscovici 
a répondu: "rien à voir, c'est une révision constitutionnelle 
interne en Italie qui n'a pas réussi à frayer son chemin." 
 
 (Myriam Rivet, édité par Nicolas Delame) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux