L'Italie parvient à émettre des obligations en limitant la casse

le
6
L'Italie parvient à émettre des obligations en limitant la casse
L'Italie parvient à émettre des obligations en limitant la casse

L'émission obligataire italienne du jour était très attendue. Elle survient au lendemain du résultat des élections faisant peser un risque d'instabilité politique sur le pays. L'Italie s'en sort plutôt pas trop mal, confirmant par là ce que nous disions hier sur le sujet : aujourd'hui, les protections mises en place en 2012 par les instances européennes permettent d'éviter un phénomène de panique comme celui auquel on a assisté avec le déficit espagnol et les élections grecques il y a un an. L'Italie s'en sort donc pas trop mal. Les taux sont en hausse, mais sur le 10 ans, on reste en dessous du seuil psychologique de 5%...

Malgré l'instabilité politique provoquée par le résultat des élections législatives, l'Italie est parvenue à emprunter 6,5 Md? sans trop de difficultés. Le montant levé est le maximum de ce que s'était fixé comme objectif le trésor italien. Les taux sont certes en hausse par rapport aux dernières émissions obligataires comparables, mais sur le taux à 10 ans, le seuil psychologique des 5% est préservé.

Les obligations émises ont des maturités de 5 ans et 10 ans. Le Dipartimento del Tesoro a donc émis :

  • 4 Md? d'obligations 2023 au taux de 4,83% (contre 4,17% pour la dernière émission similaire en janvier)
  • 2,5 Md? d'obligations novembre 2017 au taux de 3,59% (contre 2,94% en janvier)

Le trésor italien, qui espérait sans doute une issue plus favorable pour M.Bersani en programmant cette émission au lendemain des élections s'en sort donc sans trop de casse. Certes, le taux à 10 ans est au plus haut depuis le mois d'octobre dernier, mais on ne peut pas parler de panique.

Dans les deux cas, la demande était plus forte qu'en janvier, signe supplémentaire que les investisseurs ne paniquent pas. Au contraire ils sont intéressés par ces rendements relativement élevés dans l'environnement de taux bas actuel et ont confiance en la capacité de l'Italie de rembourser ses dettes. Surtout maintenant que la BCE est là, comme prêteur en dernier ressort, avec son OMT...


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le mercredi 27 fév 2013 à 16:00

    Le capital n'est pas fait pour etre remboursé...On est dans un revolving geant

  • Jea.Bocq le mercredi 27 fév 2013 à 15:50

    les 6.5 milliards servent à rembourser les 6 milliards...

  • renard48 le mercredi 27 fév 2013 à 15:47

    Il faudra bien un jour passer une partie de la dette des pays en perte pour les prêteurs , je ne vois pas comment on pourrait rembourser une dette pareille alors que la France et d'autres pays sont à genoux pour payer ne serait-ce que les intérêts...alors le capital ??

  • M4709037 le mercredi 27 fév 2013 à 15:47

    financement par la BCE qui prête aux banques italiennes ? combien de temps cela peut-il durer ?

  • elloyal le mercredi 27 fév 2013 à 15:40

    C'est parfait!!! le pays est ingouvernable mais on lui laisse la possibilité d'utiliser son poison favori!!! Comme ça, les créanciers finiront réellement par le mettre au tapis!!

  • M7817796 le mercredi 27 fév 2013 à 15:38

    Ils ont pu rajouter 6.5 mds supplémentaires sur 2000 mds de dettes! Quel bonheur !

Partenaires Taux