L'Italie ferme son ambassade en Libye, évacue son personnel

le
0

ROME, 15 février (Reuters) - L'Italie a fermé temporairement son ambassade en Libye et rapatrié son personnel en raison de l'aggravation du conflit dans ce pays, et elle a appelé de nouveau à la mise sur pied d'une mission des Nations unies pour stabiliser la situation. "La détérioration de la situation en Libye a rendu nécessaire la fermeture de l'ambassade", a expliqué le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni. Le personnel a été rapatrié par bateau, précise son ministère. Vendredi, Paolo Gentiloni avait déclaré que l'Italie serait prête à participer à une force des Nations unies pour lutter contre une "menace terroriste active" en Libye après les récentes avancées d'un groupe qui a fait allégeance à l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). Dans une interview que publie dimanche le journal Il Messaggero, la ministre italienne de la Défense, Roberta Pinotti, estime que certains groupes qui ont été infiltrés par des extrémistes, en Libye, devraient être "anesthésiés" et qu'une mission de maintien de la paix devrait se déployer dans ce pays. "Si nous avons pu envoyer jusqu'à 5.000 hommes en Afghanistan, alors dans un pays comme la Libye qui nous concerne de beaucoup plus près et où le risque d'une détérioration de la situation est bien plus inquiétant pour l'Italie, notre mission pourrait être importante et exigeante en termes d'effectifs", déclare-t-elle dans l'interview. Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a dit samedi que l'Onu devait prendre des initiatives politiques et diplomatiques plus fortes en Libye, ajoutant que l'Italie, ancienne puissance coloniale dans ce pays, ne s'engagerait pas seule. (Isla Binnie; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant