L'Italie expulse quatre islamistes marocains présumés

le
1

ROME, 23 novembre (Reuters) - L'Italie a annoncé lundi l'expulsion de quatre Marocains installés à Bologne, qui faisaient l'objet d'une surveillance et étaient soupçonnés de prôner le djihad. Le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, a signé le décret d'expulsion visant ces quatre hommes qui auraient diffusé sur internet de la propagande djihadiste et des manuels sur les moyens de commettre des attentats. La semaine dernière, les Etats-Unis ont signalé la possibilité d'attentats islamistes en Italie, après ceux du 13 novembre en France. Les services de sécurité italiens sont à la recherche de cinq personnes, a annoncé jeudi dernier le ministre des Affaires étrangères Paolo Gentiloni, qui a évoqué "d'éventuels attentats terroristes qui pourraient viser la basilique Saint-Pierre de Rome ou la cathédrale et la Scala à Milan". A la suite des attentats de Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts, le niveau d'alerte a été relevé à 2 en Italie, soit le plus élevé possible quand le pays n'a pas été lui-même visé par une attaque. (Isla Binnie, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le lundi 23 nov 2015 à 18:40

    Va bene cosi...