L'Italie émet du papier à 6 mois à un "prix épouvantable"

le
2

par Valentina Za

MILAN (Reuters) - L'Italie a dû consentir vendredi un rendement record de 6,5% à six mois lors d'une adjudication de 10 milliards d'euros de papier à court terme, accentuant la pression sur la troisième économie de la zone euro et son nouveau gouvernement face à la défiance des marchés.

Ce rendement moyen a quasiment doublé par rapport à la précédente émission de ce type, fin octobre (+3,5%), signe que la mise en place d'un exécutif technique dirigé par Mario Monti pour remettre de l'ordre dans les comptes publics du pays n'a pas pour l'instant enrayé la flambée de ses coûts de financement.

Peu après, le rendement de la dette italienne à deux ans a atteint un nouveau pic depuis la création de l'euro, dépassant les 8% malgré le fait que la Banque centrale européenne (BCE) soit intervenue sur le marché secondaire pour racheter des obligations italiennes et espagnoles, selon des traders.

Même si Rome est parvenu à lever les 10 milliards d'euros escomptés, sous la forme de bons à six mois et d'obligations zéro coupon à deux ans, la demande en recul et l'envolée des rendements ont ravivé les pires craintes autour de la crise de la dette, plombant la Bourse de Milan qui cédait 1,83% vers 11h30 GMT.

"Le prix est épouvantable", juge Padhraic Garvey, stratège taux pour ING à Amsterdam.

"L'objectif de l'opération de ce matin était de faire le boulot, et cela a été fait, mais c'est à peu près la seule remarque positive qu'on puisse faire."

NOUVELLE ADJUDICATION MARDI

L'euro, qui évoluait déjà près d'un plus bas de sept semaines face au dollar, a accentué son recul après l'adjudication, tandis que les principales Bourses européennes restaient en territoire négatif.

Par comparaison, l'Espagne a dû servir un rendement de 5,2% lors d'une émission de papier à six mois cette semaine, deux jours après les élections législatives remportées par les conservateurs du Parti populaire (PP).

Le Trésor italien a également vendu des obligations zéro coupon à deux ans à un rendement record de 7,8%, contre 4,6% lors de la précédente émission.

Sur l'adjudication à six mois, le ratio de couverture a reculé à 1,47% contre 1,57% un mois plus tôt, et sur l'émission à deux ans, le ratio est ressorti à 1,59% contre 2,01%auparavant. Dans ce genre d'adjudications de titres de dette de court terme, les particuliers soutiennent généralement la demande.

En raison de problèmes techniques, la Banque d'Italie n'a pas publié le résultat des opérations sur les pages Reuters détaillant les adjudications et l'a communiqué par téléphone.

Les déboires de financement de l'Italie, qui affiche une dette équivalente à 120% de son produit intérieur brut (PIB), pourraient se poursuivre mardi prochain avec l'émission de huit milliards d'euros d'obligations, dont des titres avec une échéance inédite de trois ans.

Ces derniers jours, le rendement du papier à 10 ans émis par Rome a dépassé nettement la barre des 7% au-delà de laquelle le financement du pays est jugé difficilement soutenable. Il ressortait à 7,33% avant l'adjudication de vendredi matin.

Benoit Van Overstraeten et Jean Décotte pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5257647 le vendredi 25 nov 2011 à 14:03

    dixieme seance de baisse pour le dax,merci merkel

  • pquelen le vendredi 25 nov 2011 à 13:50

    Tant qu il y a des preteurs!