L'Italie de Renzi pourrait viser 5 milliards d'économies en 2014

le
8
L'ITALIE DE RENZI POURRAIT VISER 5 MILLIARDS D'ÉCONOMIES EN 2014
L'ITALIE DE RENZI POURRAIT VISER 5 MILLIARDS D'ÉCONOMIES EN 2014

ROME (Reuters) - Le nouveau gouvernement italien pourrait réduire la dépense publique de cinq milliards d'euros cette année et supprimer 85.000 emplois dans les services publics d'ici à 2016, a déclaré mardi l'homme désigné par Matteo Renzi pour chiffrer les économies envisageables.

Carlo Cottarelli, chargé par le président du Conseil d'identifier les secteurs permettant de réduire les coûts, a ainsi presque doublé sa prévision faite la semaine dernière, qui faisait état de trois milliards d'euros d'économies réalisables cette année.

"Les économies maximales sur l'année seraient de sept milliards d'euros si nous avions commencé en janvier mais ce sera moins et sur les huit mois restants, ce sera cinq milliards d'euros", a-t-il dit lors d'une intervention au Sénat.

Matteo Renzi a besoin de réduire considérablement la dépense publique s'il veut tenir sa promesse, faite la semaine dernière, de baisser les impôts de dix milliards d'euros au profit des contribuables les plus modestes (voir [ID:nL6N0M92IO]).

Carlo Cottarelli, un ancien directeur des affaires budgétaires au Fonds monétaire international, a pour simple rôle de faire des suggestions qui seront reprises ou non par l'exécutif.

Certaines de ses propositions, comme la limitation du financement des partis ou la réduction du nombre de véhicules ministériels, seront populaires auprès de l'opinion. D'autres le seront sans doute moins, notamment celle, évoquée mardi devant des journalistes, de supprimer 85.000 postes de fonctionnaires à l'horizon 2016.

(Giuseppe Fonte; Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8603854 le mercredi 19 mar 2014 à 09:25

    C'est minable et démago. La France va économiser 17 Md en 2014 et 50 Md de plus d'ici 2017, et baisser les charges des entreprises. Augmenter le pouvoir d'achat des petits salaires ne fera que doper les importations d'Asie. L'Italie reste un grand malade.

  • fquiroga le mercredi 19 mar 2014 à 08:21

    Courageux.

  • nbanba le mercredi 19 mar 2014 à 00:55

    Tous les pays se tirent la bourre pour faire de la surenchère fiscale et sociale. Qui veut mes travailleurs pas chers ? On tue la demande et on va vers la déflation qui est bien plus grave encore que le chomage car arrêt complet des usines.

  • loto77 le mardi 18 mar 2014 à 22:31

    Ils ont déjà 12% de chômage ; supprimer 85 000 postes de fonctionnaires qui paraît il ne servent à rien puisqu'on peut les supprimer , c'est bien , et puis ça mettra le chômage à 13% , ce qui sera très bien puisque ça ne nuit pas aux profits des banques .

  • M2286010 le mardi 18 mar 2014 à 22:10

    En 2017,la France aura dépassé un nouveau pays,en matière de laxisme budgétaire,l'Italie...qui a, peut-être trouvé un 1° ministre qui les c.... pour s'attaquer, de front, aux vrais problèmes.

  • Alex282 le mardi 18 mar 2014 à 21:47

    Un bon exemple pour la France mais pour cela il faut avoir les C.... de le faire !!

  • idem12 le mardi 18 mar 2014 à 21:45

    c'est beau le progrès : 85 000 emploi en moins au profit des banques et de la finance. Et dire que certains se réjouissent....

  • M5135837 le mardi 18 mar 2014 à 21:15

    Il est plus rapide que Hollande et le PS! Allez Messieurs même le italiens font mieux que nous!!!

Partenaires Taux