L'Italie confirme la stagnation du PIB au 4e trimestre

le
0

(Reuters) - L'économie italienne a stagné au quatrième trimestre de l'an dernier, selon les chiffres officiels publiés jeudi qui confirment les données provisoires communiquées mi-février, et la contraction du produit intérieur brut (PIB) sur un an a été révisée en baisse à -0,5%.

L'institut national des statistiques Istat a confirmé que le PIB du quatrième trimestre a été inchangé par rapport au trimestre précédent et abaissé sa première estimation de baisse de 0,3% du PIB en variation annuelle.

Les exportations nettes ont apporté une contribution positive tandis que les dépenses des ménages ont également eu un impact positif mais limité. En revanche, l'investissement a eu un effet négatif, ainsi que les stocks.

Sur l'ensemble de l'année 2014, le PIB s'est contracté de 0,4%, troisième année de baisse d'affilée après des contractions de 1,9% en 2013 et de 2,3% en 2012, selon des statistiques publiées en début de semaine.

Le président du Conseil Matteo Renzi, en poste depuis un an, s'est engagé à mettre en oeuvre une politique de soutien de la croissance et cherche à obtenir une plus grande marge de flexibilité budgétaire de la Commission européenne.

La contraction du PIB du troisième trimestre est confirmée à 0,1% par rapport au deuxième trimestre, mais sa baisse sur un an a été révisée à -0,5% contre -0,4% annoncé initialement.

(Bureau de Rome, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant