L'Italie adopte les mesures promises à l'Union européenne

le
0
Cession d'actifs, ouverture à la concurrence de services publics, retraites sont les principales mesures promises pour réduire la dette et relancer la croissance.

Un nouveau pas vers l'austérité. Le Sénat italien a approuvé ce vendredi les mesures promises à l'Union européenne (UE) pour réduire le déficit du pays et relancer la croissance. La chambre des Députés examinera à son tour le texte demain. Sil elle donne, elle aussi, son accord, la voie sera libre pour que Silvio Berlusconi annonce sa démission comme promis.

o Cessions d'actifs publics

Rome cédera des biens immobiliers publics, appartenant notamment à l'armée, ainsi que des terrains agricoles afin de réduire la dette colossale du pays (1900 milliards d'euros).

Silvio Berlusconi avait indiqué fin octobre que le produit de ces cessions devrait s'élever à 15 milliards sur trois ans. Les investisseurs qui rachèteront ces biens pourront notamment payer en titres de dette.

o Libéralisations

Les ordres professionnels seront réformés et les tarifs minimums abolis afin d'insuffler plus de concurrence dans l'économie italienne.

Les collectivités locales de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant