L'Italie à la recherche de recordmen

le
0
L'Italie à la recherche de recordmen
L'Italie à la recherche de recordmen

Contrairement aux autres sélections, le record de buts inscrits avec la Nazionale tient depuis près d'un demi-siècle. De Paolo Rossi à Inzaghi en passant par Del Piero, Vieri ou Toni, aucun des grands goleadors italiens n'a réussi à titiller le trio de tête.

Zaza-Pellé, Pellé-Éder, Zaza-Immobile, Insigne-Pellè. Les débats autour du duo d'attaque de la Nazionale constituent le vrai fil rouge de la préparation des Azzurri. Il y a les problèmes de riches - la France qui peut se passer de Benzema - et ceux de pauvres - avec une Italie jamais autant en rade d'attaquants. Actuellement, le meilleur buteur en Nazionale présent dans le groupe n'est autre que Daniele De Rossi, du haut de ses 18 réalisations depuis 2004 avec le maillot azzurro. Et si l'on se limite aux attaquants, le meilleur buteur est Graziano Pellè, avec... cinq buts en Nazionale. Alors, certes, mieux vaut ne pas être dépendant que d'un seul homme (la preuve, en 2006, lors de l'expédition allemande, l'Italie avait inscrit 12 buts avec 10 buteurs différents), mais la longévité du record de Gigi Riva reste toutefois une énigme.

Concurrence hors normes et coups de pompes précoces


Miroslav Klose 71, David Villa 59, Cristiano Ronaldo 58, Wayne Rooney 52, Thierry Henry 51, Robin van Persie 50.
« C'est étrange car nous n'avons jamais manqué de grands attaquants, d'autant que de nos jours on dispute beaucoup plus de rencontres. »Pietro Anastasi
Une liste exhaustive des meilleurs buteurs des grandes sélections européennes, le meilleur représentant italien se situe à la 47e place tous pays et continents confondus, il s'agit de Gigi Riva avec 35 buts en compagnie du Slovène Zahovič, du Roumain Hagi et du Panaméen Tejada. En Italie, il devance Giuseppe Meazza et Silvio Piola respectivement à 33 et 30 et ayant tous deux officié avant le second conflit mondial. Cette particularité, Pietro Anastasi (8 buts en 25 capes) a du mal à l'expliquer : "C'est étrange car nous n'avons jamais manqué de grands attaquants, d'autant que de nos jours on dispute beaucoup plus de rencontres entre les qualifications et les tournois plus longs et les amicaux plus nombreux. Et puis il y a eu des joueurs qui ont évolué, 10, 12, 15 ans en Nazionale." Pendant que les records des autres sélections tombaient un à un, celui de la légende de Cagliari jaunissait, personne n'étant capable de se frotter au trio de tête puisqu'en quatrième…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant