L'Italie a connu mieux

le
0
L'Italie a connu mieux
L'Italie a connu mieux

On a connu préparation plus idyllique pour la Squadra Azzurra. A quelques jours du Mondial, l'Italie a d'abord perdu Riccardo Montolivo, victime d'une fracture du tibia gauche contre l'Irlande en match amical. Un coup dur pour la Squadra Azzurra car le joueur du Milan AC était un incontournable du dispositif de Cesare Prandelli. Un malheur qui fait certes le bonheur d'un autre : celui du Parisien Marco Verratti, qui va finalement s'envoler pour le Brésil. Convaincant face aux Irlandais, le milieu du PSG, qui n'était pas forcément le premier choix du sélectionneur, devrait disposer de temps de jeu, voire d'une place de titulaire. Aujourd'hui, c'est pourtant le sort de Mario Balotelli qui inquiète l'Italie. La Gazzetta dello Sport évoque même le « Mystère Balotelli » dans sa Une de mardi. L'attaquant italien souffre d'une pubalgie. Et à l'image du psychodrame qui entoure Franck Ribéry en France, l'international italien est au c?ur de la folie médiatique pré-Coupe du Monde.

Un duo Balotelli-Cassano instable

D'autant que ce n'est pas tout. Selon la presse italienne, « Super Mario » serait également perturbé par son avenir. Son départ du Milan AC n'est pas acté mais le désir de séparation semble inéluctable. Arsenal s'y intéresse mais Arsène Wenger craint l'irrégularité du jeune homme. Cesare Prandelli aussi. Et ce n'est pas l'identité de son binôme offensif qui va rassurer les Transalpins. Car le sélectionneur italien a choisi d'emmener l'inventif mais instable Antonio Cassano au Brésil. Joueur de talent mais au tempérament de feu, l'attaquant de Parme avait formé une doublette performante lors de l'Euro 2012 où l'Italie avait échoué en finale face à l'Espagne. Mais depuis cette défaite, Cassano n'a plus été appelé par Prandelli. Il ne doit finalement son rappel qu'à la blessure de Giuseppe Rossi et à une deuxième partie de saison étonnante avec Parme.

Une colonne vertébrale turinoise

Comme souvent, l'Italie s'avancera avec une colonne vertébrale en provenance de la Juventus Turin, championne d'Italie. Notamment en défense où Gianluigi Buffon, Leonardo Bonucci, Andrea Barzagli et Giorgio Chiellini seront titulaires. Et la Squadra Azzurra aura bien besoin de solidité dans un groupe D compliqué avec l'Angleterre, l'Uruguay et le Costa Rica. D'autant qu'il faudra combattre un autre élément : la distance. Avec 14 126 kms parcourus lors du premier tour, l'Italie va voir du pays. Seuls les Etats-Unis vont parcourir plus de distance. Pour son entrée dans la compétition, à Manaus, les Italiens devront se préparer à un climat particulier, en Amazonie, face à l'Angleterre. La préparation a donc été évaluée en conséquence avec un travail physique important pour tenir la distance. Et oublier l'échec de 2010 qui avait vu la Squadra Azzurra chuter au premier tour sans gagner le moindre match. En Italie, on compte toujours sur la fantasque doublette Mario Balotelli-Antonio Cassano pour laver cet affront. Il en faudra plus...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant