L'Islande, pays des petites maisons sous les prairies

le
0

A chaque climat son habitat ! Ces maisons traditionnelles recouvertes d’une toiture végétale se fondent parfaitement dans le paysage et nous plongent dans le quotidien des Islandais... du siècle dernier !

Après avoir agrémenté la dernière rencontre France-Irlande de luxueux manoirs et de vieilles pierres irlandaises à admirer de toute urgence, le Figaro Immobilier vous emmène aujourd’hui à la découverte de maisons tout aussi surprenantes en Islande! Elles sont de moins en moins nombreuses dans le pays et pourtant, elles ne perdent jamais de leur charme: ces maisons traditionnelles avec une toiture végétale qui pourrait rappeler une pelouse de stade, la pente en plus. Souvent composé d’herbe et de tourbe, une matière combustible formée par l’accumulation de matière organique morte sur de longues périodes, ce type de toiture était historiquement utilisé en Islande depuis le Moyen-Âge pour la construction des fermes.

Des constructions en symbiose avec la nature

Aujourd’hui, plus personne ne vit dans ces maisonnettes verdoyantes qui sont davantage devenues des lieux de tourisme mais le savoir-faire lui, tente de ne pas se faire oublier. Pour construire ces maisons, des briques de tourbes sont agencées pour édifier les murs, puis un tapis de pelouse est déroulé sur la charpente du toit. La tourbe présente en effet l’avantage d’être facilement manipulable, mais elle possède également des qualités isolantes non négligeables sur cette île où l’humidité et le vent sont bien souvent omniprésents. Pour preuve, la porosité de la matière permet d’absorber l’eau, mais aussi de protéger la maison du froid l’hiver et de la garder au frais l’été. C’est également un excellent moyen d’habitation pour respecter l’écosystème environnant.

Grâce au climat océanique tempéré du pays, l’herbe n’a effectivement pas de difficulté à pousser et les maisons peuvent littéralement se fondre dans le paysage, en parfaite harmonie avec la nature. De loin, les promeneurs qui croient seulement apercevoir un talus réalisent avec surprise qu’il s’agit d’anciennes habitations et parfois même aujourd’hui, de véritables petits musées pour découvrir le mode de vie des anciennes générations islandaises.

D’ailleurs, le plein essor de l’habitat durable et des écomatériaux pourrait bien faire de ces jolies chaumières une solution prometteuse pour l’avenir l’immobilier... Qui sait? En attendant, (re)découvrez en image cette ancienne ferme en tourbe de Glaumbaer aujourd’hui transformée en écomusée, au nord de l’Islande.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant