L'islam radical n'épargne pas la Russie

le
1
DÉCRYPTAGE - Circonscrit jusqu'ici au Caucase du nord, le djihadisme, commence à s'étendre à d'autres régions de la fédération. Moscou craint que l'islamisation du monde arabe contamine les républiques musulmanes d'Asie centrale, voire même la Russie.

La police russe a arrêté cette semaine à Moscou six membres du parti Hizb al-Tahrir al-Islami (parti islamique de la libération), présenté comme «extrémiste» par les autorités russes. Les six hommes sont accusés de prosélytisme radical dans plusieurs mosquées de la capitale. Des armes et de l'argent ont été saisis. Cette opération n'est pas la première du genre. Plusieurs cellules de cette organisation ainsi que d'autres mouvances islamistes, politisées ou non, ont déjà été démantelées.

La menace salafiste est souvent exagérée par Moscou qui «l'amalgame à toute forme de contestation de son autorité» constate Bayram Balci, chercheur au Ceri-Sciences-Po. Une perception «sécuritaire voire répressive n'a fa...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.