L'ISF, un impôt POPULAIRE

le
14
L'ISF, un impôt POPULAIRE
L'ISF, un impôt POPULAIRE

C'est un totem de la gauche que les candidats à la primaire de la droite et du centre (hormis Nathalie Kosciusko-Morizet) ont promis d'abattre. Bref, en cas d'alternance au printemps prochain, les heures de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) sont comptées. Créé sous un autre nom par François Mitterrand en 1982, supprimé par Jacques Chirac en 1987 puis rétabli en 1989 par Michel Rocard, l'ISF est accusé d'être un épouvantail. Ses détracteurs lui reprochent de faire fuir les entrepreneurs et les capitaux à l'étranger. De pousser à l'exil fiscal des contribuables les plus aisés et de décourager la création de richesses dans l'Hexagone.

 

Il est entré dans les mœurs

 

Sur la question, les économistes n'arrivent pas à accorder leurs violons. Mais une chose est certaine, ainsi que le révèlent les résultats d'un sondage exclusif Odoxa-Linxéa pour « le Parisien » - « Aujourd'hui en France », les Français sont très majoritairement opposés (72 %) à la suppression de « l'impôt des riches ». Près d'un tiers de nos compatriotes (30 %) souhaitent même qu'il soit renforcé.

 

En clair, l'ISF est entrée dans les mœurs. C'est même devenu un symbole, à défaut d'être une poule aux œufs d'or. Car il n'est en réalité qu'une goutte d'eau dans les recettes fiscales de l'Etat. Selon une note que vient de publier l'OFCE, l'ISF a rapporté 5,2 Mds€ en 2014, c'est-à-dire moins que les 10,3 Mds€ de droits de succession et les 18,7 Mds€ de taxe foncière payés par les ménages cette année-là. Loin, très loin, des 73,4 Mds€ attendus de l'impôt sur le revenu dans le projet de loi de finances pour 2017. A des années-lumière des 149,4 Mds€ de la TVA espérés l'an prochain.

 

En 2007, Nicolas Sarkozy avait fait campagne — avec succès — sur le thème du bouclier fiscal. Dix ans plus tard, l'ancien président de la République et ses rivaux à droite entendent bien appliquer la même recette, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a un mois

    Une dame ayant un appartement dans Paris ,et ne gagnant que 1200 € de retraite peux très bien payé l' ISF, alors faudra-t-il la déménager dans les HLM en banlieue pour faire plaisir à la gauche ?

  • frk987 il y a un mois

    Que le Japon décide demain de ne rembourser que le quart de sa dette, il n'y aura aucun séisme international, ce seront uniquement les japonais qui seront concernés par cette mesure. En France la majorité de la dette est détenue par des pays tiers......et là le problème devient profondément différent.

  • frk987 il y a un mois

    Pourquoi la montagne de dettes du Japon ne pose pas de problème majeur ? tout simplement que cette dette est détenue par les japonais eux mêmes, ce serait totalement différent si cette dette était détenue par des étrangers. Idem pour le capital des sociétés. Trop complexe pour nos politicards.

  • frk987 il y a un mois

    A chaque paiement d'ISF je vends des actions (indirectement au Qatar), l'art et la manière de vendre le pays à des non français qui eux, n'auront aucun état d'âme pour encourager les plans sociaux et générer un max de chômeurs, c'est ça l'ISF....perso, je m'en tape complétement mais le salarié licencié s'en tape certainement moins que moi.

  • frk987 il y a un mois

    Que la gauche applique l'ISF en vertu de son idéologie complétement dépassée, ma foi, je dirais que c'est logique. Mais lorsque la prétendue droite n'abroge pas cette absurdité, je me dis qu'il y a un sérieux malaise.

  • frk987 il y a un mois

    Dans la mentalité franchouillarde tout impôt que l'on ne paye pas est juste, cela s'appelle de la simple démagogie. L'ISF depuis son origine a coûté à l'Etat des sommes hallucinantes sous la forme d'exil fiscal, de chômage induit, de délocalisation des directions générales des boutiques, etc.......

  • M5062559 il y a un mois

    En ces temps d'élection, la gauche spécialiste de la propagande et des slogans mensongers, essaie de ressortir les vieux thèmes. les français sont de moins en moins dupes mais restent sur quelques mesures encore avec des réflexes pavloviens.

  • M5062559 il y a un mois

    B.renie et Bearnhar. Je n'ai rien à ajouter. je suis entièrement d'accord. La gauche clientéliste joue avec cet impôt sur la jalousie pour obtenir des voix au détriment de la croissance, de la réduction des chômeurs et de la pauvreté. La droite pendant 30 ans n'a pas osé le supprimer.

  • M5062559 il y a un mois

    B.renie et Bearnhar. Je n'ai rien. je suis entièrement d'accord. La gauche clientéliste joue avec cet impôt sur la jalousie pour obtenir des voix au détriment de la croissance, de la réduction des chômeur et de la pauvreté. la droite pendant 30 ans n'a pas osé le supprimer.

  • bearnhar il y a un mois

    brenie : exactement, si cet impot n'existait pas, cet argent ne serait pas " perdu ", il alimenterait évidemment la machine économique, donc dégagerait des recettes de TVA, donnerait du travail à des chomeurs, créerait des richesses à leur tour taxables, imposables, ce qui aboutirait à soulager les dépenses sociales, la société serait nettement plus gagante au final sans ISF, qu'avec, cet impot est d'une imbécil...rare, le fruit la jalousie.