L'Irlande veut renégocier le plan d'aide de l'UE et du FMI

le
0
Le vainqueur des élections met les marchés et la zone euro sous pression.

Le vote irlandais est aussi un avertissement à l'Europe. En donnant plus de 36 % des voix à l'opposition du Fine Gael lors des législatives de vendredi, les électeurs ont clairement sanctionné le gouvernement qui avait négocié le plan de sauvetage avec l'UE et le FMI. Le parti au pouvoir aurait ­obtenu à peine plus de 17 % des ­votes. Le futur premier ministre, Enda Kenny, a déjà annoncé qu'il compte renégocier immédiatement les termes «punitifs» du dispositif. Pour les Européens, l'affaire tombe mal, alors que se profile en mars un marathon de négociations ­cruciales pour l'avenir de la zone euro.

«Nous allons agir là-dessus la semaine prochaine», a promis Enda Kenny, qui juge «mauvais pour l'Irlande et pour l'Europe» le plan de sauvetage de 85 milliards d'euros signé fin novembre. Le futur premier ministre veut aborder le sujet dès vendredi à Helsinki, lors d'une réunion des dirigeants conservateurs de l'UE. Avec deux demandes : faire baisser le ta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant