L'Irlande va faire son retour sur les marchés de capitaux

le
0

DUBLIN (Reuters) - L'Irlande va revenir jeudi sur le marché de la dette à court terme pour la première fois depuis septembre 2010, tâchant de tirer parti d'une vive hausse de la confiance des investisseurs à l'égard du pays pour lancer un processus de retour de plain-pied sur le marché des capitaux.

Le pays, qui avait de fait été exclu de ce marché et dû solliciter un plan d'aide international de 85 milliards d'euros auprès de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI), adjugera 500 millions d'euros de bons du Trésor à trois mois, a annoncé mardi l'agence de la dette du pays (NTMA).

Cette dernière avait initialement prévu de reprendre ce type d'émissions au cours de l'été mais a décidé d'avancer le calendrier après la décision des dirigeants européens d'envisager une amélioration des conditions imposées à Dublin pour le sauvetage de ces banques.

A la suite de cette décision, le rendement des obligations irlandaises à 10 ans a vivement baissé sur le marché secondaire, évoluant à 6,358%, soit à peu près au même niveau que le rendement espagnol (6,348%).

Même si l'Espagne a sollicité une aide européenne pour ses banques, Madrid, contrairement à Dublin, n'en est pas encore à réclamer un plan d'aide en tant que tel.

Les rendements des obligations à dix ans des deux autres pays de la zone euro ayant dû solliciter un plan d'aide -le Portugal et la Grèce- évoluent respectivement à 10,198% et 26,195%.

Selon un rapport publié par la Commission européenne la semaine dernière, le financement mis en place par le plan d'aide international couvre les besoins du pays jusqu'à fin 2013.

Ces besoins étant évalués à une vingtaine de milliards d'euros pour 2014, la NTMA veut recommencer à émettre de la dette à long terme d'ici la fin de l'année ou début 2013.

Avant de se lancer dans ce type d'opérations, la NTMA doit d'abord démontrer sa capacité à placer régulièrement du papier à échéance courte.

Padraic Halpin; Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant