L'Irlande reporte la vente de ses parts dans Aer Lingus

le
1
L'IRLANDE REPORTE LA VENTE DE SES PARTS DANS AER LINGUS
L'IRLANDE REPORTE LA VENTE DE SES PARTS DANS AER LINGUS

DUBLIN (Reuters) - Le gouvernement irlandais est d'avis que ce n'est pas le moment de céder sa participation de 25% dans la compagnie aérienne historique Aer Lingus, a déclaré mercredi Brendan Howlin, le ministre chargé du programme de privatisations du pays.

Ce dernier a précisé qu'une enquête portant sur la participation de près de 30% de Ryanair dans Aer Lingus était venue compliquer le processus de vente.

La Commission de la concurrence britannique a annoncé fin mai qu'elle envisageait d'obliger Ryanair à vendre la totalité de ses 29,8% dans Aer Lingus pour mettre fin à une situation qui, selon elle, permet à la compagnie aérienne "low cost" d'influencer la stratégie de sa concurrente.

Fin février, les autorités européennes de la concurrence ont rejeté la troisième offre d'achat de Ryanair sur Aer Lingus, une décision que la première juge fondée sur des motivations politiques et entend contester en justice.

"Ces procédures continuent d'être prises en considération par le gouvernement (...) A ce stade, il est d'avis que les conditions optimales pour la cession du solde de la participation de l'Etat (dans Aer Lingus) ne sont pas réunies", a dit Brendan Howlin devant une commission parlementaire.

Le plan de privatisation de Dublin, qui vise à lever trois milliards d'euros, fait partie des conditions imposées par le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne en échange de l'aide de 85 milliards d'euros accordée au pays en 2010.

L'Irlande a de bonnes chances de réussir à sortir de son plan de sauvetage cette année mais elle doit rester disciplinée et gagnerait à un nouveau soutien européen pour nettoyer le bilan de ses banques, a estimé dans la journée le FMI.

Padraic Halpin, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paumont1 le jeudi 20 juin 2013 à 09:01

    par pitié, ne vendez pas Aer Lingus, a ryanair il y en a marre de ces fauteurs de fraude fiscale et de chômage!!!