L'Irlande et le Portugal dans le collimateur des marchés

le
0
Les investisseurs ont réclamé des taux record lors de la levée de fonds portugaise réalisée ce mercredi. Ils craignent que le Portugal et l'Irlande fassent prochainement appel à l'aide européenne pour renflouer leurs caisses publiques.

Après la Grèce, quel sera le prochain pays sur la liste des pays en situation de quasi-faillite? La question qui tourmentait les marchés au printemps est revenue hanter les investisseurs ces derniers jours. Leur attention se porte dorénavant sur le Portugal et, surtout, l'Irlande.

Pour ces deux pays, les taux d'intérêt du marché sont tellement élevés qu'ils paraissent insoutenables, s'inquiètent les analystes. Lors d'une émission de 1,24 milliard d'euros organisée ce mercredi, le Portugal a dû payer un taux d'intérêt historiquement élevé de 6,806% pour des obligations à échéance 2020. Dans le même temps, la dette irlandaise à 10 ans se traitait sur les marchés à des niveaux également record de 8,35%. A titre de comparaison, la Grèce profite, grâce au plan d'aide européen, d'un taux d'environ 5%.

Santé inquiétante des banques

Les investisseurs ont plusieurs raisons de s'inquiéter et de faire grimper les taux. D'abord, la santé des banques des deux pay

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant