L'Irlande déchaînée contre Brian Cowen

le
0
Discrédité politiquement jusque dans ses propres rangs, au plus bas dans les sondages, le premier ministre ne pourra pas conduire les élections et devrait perdre la direction de son parti, le Fianna Fail.

Le compte à rebours a commencé pour Brian Cowen à la tête du gouvernement irlandais. La presse unanime réclamait ce mardi son départ: «Endgame» (Fin de partie) annonce en une the Irish Examiner. Plus direct, le tabloïd The Mirror titre «For God's Sake, go Now» (Pour l'amour de Dieu, va-t-en maintenant). Reste à savoir combien de temps le «Taoiseach» (premier ministre en gaélique) pourra tenir. En annonçant, lundi soir, une dissolution du Parlement et la tenue d'élections en début d'année après le vote du budget 2011, Brian Cowen a obtenu un sursis, appelant à une unité nationale face à l'ampleur de la crise. «L'urgence est de passer l'épreuve du budget qui conditionne le plan de sauvetage du FMI et de l'Union européenne», résume Antoin Murphy, économiste au Trinity Collège.

C'est sans compter l'opposition, très remontée, qui réclame sa tête au plus vite. Le Sinn Féin a déposé ce mardi une motion de censure au Parlement. «Même s'il passe cette ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant