L'Iranienne Maryam Rajavi reçue par des députés français

le
0

PARIS (Reuters) - Reçue par une commission parlementaire de l'Assemblée nationale française, Maryam Rajavi, dirigeante du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), a plaidé mercredi pour que son mouvement soit reconnu comme une force démocratique crédible face au régime de Téhéran.

"La grande erreur politique de l'Occident est d'ignorer le mouvement de réforme en Iran (...) Les sanctions internationales (contre Téhéran) sont positives mais elles ne peuvent être efficaces que si l'Occident change de politique à l'égard de la résistance", a-t-elle dit.

Les Etats-Unis ont retiré en septembre dernier de leur liste des groupes terroristes l'organisation Moudjahidin-e Khalk (MEK), également connue sous le nom d'Organisation des moudjahidine du peuple iranien (OMPI), qui fait partie du CNRI.

Le gouvernement français, pour sa part, n'a pas de contacts officiels avec le Conseil, dont le quartier général est en France.

Présent à la rencontre de mercredi, l'ancien parlementaire américain Patrick Kennedy a appelé la France à reconnaître le MEK et Maryam Rajavi "qui veulent instaurer la démocratie et les droits de l'homme" en Iran.

Alexandria Sage; Guy Kerivel pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant