L'Iran veut d'"autres solutions" sur les inspections nucléaires

le , mis à jour à 12:36
0

DUBAI, 31 mai (Reuters) - L'Iran va proposer d'"autres solutions" face aux demandes des Occidentaux d'autoriser les inspecteurs de l'AIEA accéder aux sites militaires iraniens pour y interroger des ingénieurs nucléaires, a indiqué le ministre iranien des Affaires étrangères dimanche. Cette question d'un accès des inspecteurs internationaux aux bâtiments militaires est devenue l'un des principaux obstacles se dressant sur la route d'un accord final sur le programme nucléaire iranien avec la date butoir du 30 juin. "Nous avons décidé de discuter d'autres solutions pour résoudre ce problème", a déclaré Zarif cité par l'agence de presse Mehr après une entrevue de six heures avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry. Les Occidentaux estiment que l'accès des inspecteurs de l'AIEA aux sites militaires et la rencontre de scientifiques iraniens sont des moyens essentiels pour s'assurer que la république islamique ne cherche pas à se doter de l'arme atomique. Les Etats-Unis et la France ont menacé de bloquer un accord définitif si cette condition n'est pas remplie mais le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a clairement exclu de telles inspections ou de tels entretiens avec des ingénieurs. Zarif n'a pas précisé comment les négociateurs iraniens comptaient aplanir ce différend. "Nous avons décidé de travailler à plein temps pendant les trois ou quatre prochaines semaines pour voir s'il est possible ou non de parvenir à un accord", a-t-il dit. (Sam Wilkin; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant