L'Iran veut contourner le détroit d'Ormuz

le
0

(Commodesk) Quelques jours après le lancement du nouvel oléoduc des Emirats Arabes Unis, le ministère du pétrole iranien a annoncé, la construction d'un nouveau terminal d'exportation sur le Golfe d'Oman. Iranian Oil Terminals Company, la compagnie nationale, devrait se charger de cette construction à Bandar-e-Jask, à l'extrême sud de l'Iran. Ce nouveau terminal serait connecté à la Mer Caspienne par un oléoduc dont la capacité s'élèverait à un million de barils par jour.

Officiellement, ce terminal vise à exporter plus de pétrole de la Mer Caspienne et permettrait de réagir en cas de difficulté d'exportation du pétrole via le Golfe Persique. En réalité, il vise principalement à éviter le détroit d'Ormuz où chaque année environ 2.400 pétroliers transitent pour un volume d'environ 17 millions de bpj.

En décembre dernier l'Iran avait annoncé la fermeture du détroit en cas de sanctions économiques américaines et européennes. L'embargo annoncé par ces deux puissances sur les exportations pétrolières iraniennes est prévu pour le 1er juillet.

Le terminal, dont le budget s'élève à 2,2 millions de dollars, aura une capacité de 20 millions de barils selon l'agence de presse officielle iranienne mais aucune échéance n'a été dévoilée pour l'instant.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant