L'Iran s'indigne du nouveau train de sanctions américaines

le
0
    DUBAI, 18 janvier (Reuters) - L'Iran s'est indigné lundi des 
nouvelles sanctions américaines contre des sociétés et individus 
impliqués dans son programme de missiles balistiques et a promis 
de poursuivre le développement de ses armes de dissuasion 
conventionnelles. 
    Parmi les 11 personnes civiles et morales visées par ce 
nouveau train de sanctions adopté dimanche figure notamment la 
société Mabrooka Trading, dont le siège est aux Emirats arabes 
unis, et son propriétaire Hossein Pournaghshband, accusés 
d'avoir aidé Téhéran à produire de la fibre de carbone pour ses 
missiles balistiques.   
    "La République islamique va répondre à ces mesures 
aggravantes et propagandistes en développant encore ses 
capacités défensives", dit le ministère des Affaires étrangères 
dans un communiqué.  
    "Les sanctions américaines contre le programme balistique 
iranien (...) n'ont aucune légitimité légale ou morale", 
ajoute-t-il, accusant de Washington de fournir à ses alliés 
proche-orientaux des armements utilisés pour commettre "des 
crimes de guerre aux dépens des citoyens palestiniens, libanais 
et, plus récemment, yéménites".  
    Les sanctions internationales liées au programme nucléaire 
de Téhéran ont en revanche été levées après le feu vert de 
l'Agence internationale de l'énergie atomique, selon laquelle 
l'Iran a respecté ses engagements dans le cadre de l'accord 
conclu le 14 juillet à Vienne.   
     
 
 (, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant