L'Iran s'indigne des nouvelles sanctions américaines

le
0

DUBAI, 31 décembre (Reuters) - Téhéran a critiqué les dernières sanctions américaines visant neuf personnalités et entités iraniennes, avertissant que ces mesures de rétorsion étaient contraires à l'esprit des négociations internationales sur le programme nucléaire iranien. Cinq personnalités et une entité soupçonnées d'avoir aidé Téhéran à acquérir des devises américaines et deux entreprises accusées de violation des droits de l'homme ont été visées par des sanctions annoncées mardi par le Trésor américain. "Alors que des négociations sont en cours avec le groupe P5+1 (ndlr, Etats-Unis, France, Allemagne, Russie, Chine et Grande-Bretagne), cette annonce soulève des doutes quant aux intentions américaines", a commenté la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, rapporte l'agence officielle Irna. Ces nouvelles mesures n'auront aucune influence sur nos politiques commerciales, a-t-elle ajouté, dénonçant une opération de communication. Ces sanctions font partie d'efforts visant à mettre en application les mesures de rétorsion déjà existantes, a déclaré David Cohen, sous-secrétaire au Trésor américain, chargé des questions relatives au terrorisme et à des renseignements financiers. Washington ne soutient pas un renforcement des sanctions liées au nucléaire, a-t-il précisé. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a annoncé mardi que des discussions sur les activités nucléaires de Téhéran auraient lieu à Genève le 15 janvier. (Mehrdad Balali; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant