L'Iran résolu à soutenir Bachar el-Assad jusqu'au bout

le
0
Des officiers de la garde républicaine syrienne sont en formation à Téhéran.

Sauver son allié syrien en l'aidant, même aux prix de douloureuses réformes: après dix mois de révolte contre le régime de Bachar el-Assad, l'Iran reste plus que jamais fidèle à son appui stratégique vis-à-vis de Damas, conscient que les Occidentaux et les monarchies sunnites du Golfe vont continuer à tout faire pour priver Téhéran de son principal soutien dans le monde arabe.

Depuis le mois dernier, les gardiens de la révolution (pasdarans) ont commencé à entraîner en Iran une cinquantaine d'officiers de la garde républicaine syrienne, a-t-on appris de bonne source. L'instruction doit durer neuf mois, au profit notamment de l'unité 101 de cette structure d'élite, forte de 15.000 hommes, parmi les mieux armés des centurions d'Assad. Ils sont issus le plus souvent de la même minorité que lui, les alaouites.

Alors que la IVe division est déployée à la périphérie sud de Damas, la garde républicaine verrouille, elle, les accès nord d'une capitale dont le centre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant