L'Iran prédit une trêve au Yémen dans les prochaines heures

le
0

(Avec contexte, déclarations d'un responsable houthi) DUBAI, 21 avril (Reuters) - Le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian a prédit mardi la conclusion d'un cessez-le-feu dans les prochaines heures au Yémen. "Après beaucoup d'efforts, nous sommes confiants dans le fait de parvenir dans les prochaines heures à un arrêt des attaques militaires au Yémen", a déclaré le vice-ministre à l'agence de presse iranienne Tasnim. L'Iran a plusieurs fois appelé à l'arrêt de la campagne de raids aériens lancée le 26 mars par l'Arabie saoudite sunnite et ses alliés contre les milices chiites houthies, requêtes jusqu'ici rejetées par Ryad et les Occidentaux qui accusent Téhéran de soutenir le groupe rebelle. Sanaa, la capitale contrôlée par les Houthis depuis septembre, et d'autres régions du Yémen sont soumis depuis quatre semaines à des frappes aériennes quotidiennes qui ont provoqué la mort de dizaines de civils et des pénuries de carburant et de nourriture. Une frappe a touché lundi une base de missiles Scud de Sanaa, déclenchant une puissante déflagration qui a coûté la vie à au moins 25 personnes et fait autour de 400 blessés, selon l'agence de presse yéménite Saba contrôlée par la milice chiite. ID:nL5N0XH270 Le président américain Barack Obama a discuté vendredi avec le roi Salman d'Arabie saoudite et les deux hommes ont convenu qu'une solution politique négociée était le meilleur moyen d'obtenir une stabilité durable dans le pays, a déclaré la Maison blanche. ID:nL5N0XE4AP Un haut responsable de la milice chiite, Mohamed al Boukhaiti, a toutefois accusé mardi les Etats-Unis de s'impliquer de plus en plus dans le conflit, par allusion à l'envoi de deux navires de guerre dans la région, de "renforcer le siège imposé au Yémen et d'imposer une punition collective au peuple yéménite". (Sam Wilkin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant