L'Iran ne profite pas encore de la levée des sanctions - Khamenei

le
1
    DUBAI, 10 mars (Reuters) - L'économie iranienne n'a pas 
encore profité des visites des délégations occidentales, qui 
n'ont pas tenu leurs promesses, a déclaré jeudi le guide suprême 
de la République islamique Ali Khamenei.  
    "Nous n'avons rien vu de concret", a déclaré l'ayatollah 
Khamenei. "Nous attendons de voir de réelles améliorations. Les 
promesses sur le papier n'ont aucune valeur", a-t-il dit lors 
d'une réunion avec des membres de l'Assemblée des experts. 
    Ali Khamenei a également enjoint aux membres de l'Assemblée 
qui aura la tâche de désigner son successeur de choisir un 
"révolutionnaire", signe que l'ayatollah n'entend pas assouplir 
la position de l'Iran vis-à-vis de l'Occident.  
    De nombreux responsables politiques et économiques 
occidentaux se sont rendus en Iran depuis la levée des sanctions 
à l'encontre de Téhéran à la mi-janvier, conséquence de l'accord 
conclu en juillet 2015 sur les activités nucléaires de la 
République islamique. 
    Les réformateurs proches du président iranien Hassan Rohani 
ont tiré leur épingle du jeu lors des élections législatives et 
à l'Assemblée des experts à la fin février.   
 
 (Bozorgmehr Sharafedin; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3609791 il y a 9 mois

    Si ce n'est que l'Iran a testé des missiles avec une mention "Effacer Israel". Un gentil pays bien attentionné.