L'Iran n'exporte plus de brut vers la France, la Grande-Bretagne

le
1

TEHERAN (Reuters) - L'Iran a cessé de vendre son pétrole brut aux compagnies pétrolières françaises et britanniques, a annoncé dimanche le ministère iranien du Pétrole.

"Les exportations de brut à destination de compagnies britanniques et françaises ont été stoppées. Nous vendrons notre pétrole à de nouveaux clients", a précisé Alireza Nikzad, porte-parole du ministère.

La décision s'apparente à des représailles de la république islamique à l'embargo sur les importations de brut en provenance d'Iran qui entrera en vigueur le 1er juillet dans l'Union européenne.

Les sanctions européennes, décidées le mois dernier par les Vingt-Sept, visent à punir la poursuite du programme nucléaire de Téhéran, que les Occidentaux soupçonnent de vouloir se doter de la bombe atomique. L'Iran nie et affirme ne viser que les usages civils du nucléaire.

Le gouvernement iranien avait prévenu dès le 4 février qu'il réduirait ses livraisons de pétrole à destination de "certains" Etats européens.

Alireza Nikzad a précisé que Téhéran étudiait de nouvelles destinations possibles pour ses exportations de brut.

Parisa Hafezi; Henri-Pierre André pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 le dimanche 19 fév 2012 à 14:39

    Leurs nouveaux clients: certains pays d'Afrique, la Syrie, la Russie, la Chine, la corée du Nord ect... Des dictatures similaires ou presque...