L'Iran n'en finit plus de séduire Netanyahou

le
0
Le Premier ministre israélien s'est abonné par erreur sur Twitter, assurent ses chargés de communication, au compte d'une librairie publiant des livres érotiques en persan.
Le Premier ministre israélien s'est abonné par erreur sur Twitter, assurent ses chargés de communication, au compte d'une librairie publiant des livres érotiques en persan.

Quand Netanyahou fait du zèle sur Twitter, ça ne passe pas inaperçu. Une semaine seulement après avoir été raillé sur les réseaux sociaux pour ses déclarations sur la supposée interdiction de porter des jeans et d'écouter de la musique occidentale en Iran, le Premier ministre israélien refait parler de lui.

Cette fois, rapporte Le Monde.fr, c'est l'empressement de son chargé de communication à vouloir rattraper le retard du chef du gouvernement sur Twitter qui est à l'origine du faux pas. Une activité inhabituelle a été remarquée ce week-end par leTimes of Israel sur le compte Twitter du Premier ministre, qui s'est mis à suivre 90 usagers du réseau. Parmi les heureux élus : des comptes officiels du gouvernement ou encore d'ambassades israéliennes dans le monde."Vraies bombes de destruction massive iraniennes"

Jusque-là, rien de bien surprenant. Sauf que le compte @PersianHotBook, totalisant 13 abonnés, faisait aussi partie de la sélection. Sa description signale qu'il s'agit de "la première librairie vendant des livres érotiques en persan". Benyamin Netanyahou ferait-il une fixette sur la République islamique ?

En tout cas, la presse israélienne n'a pas manqué d'interroger le cabinet du Premier ministre sur ce point. Selon les chargés de communication de Netanyahou, il s'agit d'une "erreur" et le Premier ministre n'a " aucun lien avec cette affaire". Chat échaudé craint l'eau froide : peu de temps après, le nombre de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant